Le secret des Entreprises Centenaires

une maman éléphant marche suivie de son petit

 

Pour la présentation du livre suivre ce lien

 

Economie > Nord – Pas-de-Calais

Du haut de cette photo, 3 700 ans d’entrepreneuriat vous contemplent

Publié 12/12/2014

Le Club des entreprises centenaires, porté par Lille Place Tertiaire, vient de publier un bel ouvrage, « Le Secret des entreprises centenaires ». L’occasion de rappeler que la longévité, cela se cultive aussi.<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
Moyenne d’âge sur ce cliché<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
: 153 ans<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
! La région compte une centaine d’entreprises centenaires, 31 adhèrent au club.<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />

Mais quel est leur secret ? À eux tous, ces patrons cumulent plus de 3700 années d’entrepreneuriat. Comme leur nom l’indique, les 31 membres du Club des entreprises centenaires sont fiers d’afficher leur grand âge.Que ce soit les 170ans des Établissements Prouvost, spécialistes des articles religieux à Tourcoing, les 107ans du courtier Gras Savoye, les 157ans des Billards Toulet à Bondues, ou les… 253ans de la Pâtisserie Meert à Lille, autant d’aventures familiales, de guerres et de conflits traversés, d’esprit d’indépendance cultivé. À l’occasion du troisième anniversaire du club, un magnifique livre vient d’être édité, Le Secret des entreprises centenaires, où puisent-elles leur énergie ?Pour René Salmon, patron de Faille-Hubert (négoce pour les professionnels du bâtiment, créé en 1899), le secret, « c’est la vision à long terme et non l’obsession du court terme ». Pour Émile Waast, emblématique dirigeant des Moulins Waast (1896, mais les origines de la minoterie remontent au XIIe siècle), le secret, c’est « la fidélité à la vision et la transmission de génération en génération ».Pour Arnaud Stock, 4e génération à la tête de Stock Logistic, c’est « la capacité d’adaptation, de réactivité des entreprises familiales ». Pour Alain Deledalle enfin, président du Club, le secret réside dans la solidité du « capitalisme familial, quand l’actionnaire travaille dans l’entreprise et possède une vision de long terme ».

L’ouvrage « Le Secret des entreprises centenaires » est disponible au Furet du Nord au prix de 25 euros.

Share Button

ÉDITIONS